Accueil En familleAu quotidien Comment lui apprendre à s’habiller seul?

Comment lui apprendre à s’habiller seul?

par Diane
s'habiller tout seul

L’habillage : Voilà un des rituels du matin qui peut très vite dégénérer si on manque de temps, d’humour et de zenitude, surtout si tu veux que tes enfants s’habillent tout seuls.

Qui n’a pas connu ces moments de stress où à 15 minutes de partir le petit de 3 ans est toujours en pyjama et n’a qu’une envie : courir dans toute la maison, le grand frère de 5 ans ne retrouve plus ses chaussettes, tandis que la grande sœur de 7 ans lit tranquillement un livre sans penser à aider qui que ce soit !

Pas de panique surtout. On respire un bon coup et on retrouve au plus vite son calme, car aucune coopération ne sera possible avec une maman qui suggère même le plus gentiment du monde DEPECHEZ-VOUS !

2 petits mots qui ajoutent du stress et n’inciteront pas tes enfan’tastiques à la volonté de se bouger (ou du moins dans le sens où tu l’entends).

Alors

  1. on respire et pour cette fois, tu devras passer par la case « j’habille carrément mon enfant ce matin »
  2. on trouve des solutions pour ne plus revivre ça.

Pour le point 2, je n’ai malheureusement pas de solution miracle. Tout ne sera pas réglé en un claquement de doigts. J’ai le regret de te dire que l’apprentissage de l’habillage prendra quelques années. (oui oui tu as bien lu années et non pas mois, semaines ou jours). La patience voilà ce que j’ai appris en devenant maman !

Alors si tu es prête à passer du temps pour rendre ton enfant autonome pour s’habiller et si tu es consciente que faire à la place de ton enfant ne lui rend pas service, je te propose quelques pistes pour t’aider.

Il est important d’identifier en premier lieu, ce qui pose problème.

Pourquoi est-ce si difficile ?

  1. Tes attentes correspondent-elles aux capacités de tes enfants ?
  2. Ton enfant recherche-t-il ton attention ?
  3. Ton enfant manque-t-il d’organisation ?
  4. Ton enfant n’a pas de repères et tes attentes changent selon ton humeur et ton temps ?
  5. Ton enfant ne trouve aucun intérêt à s’habiller, trouve la tâche ennuyeuse et préfère jouer ?

Une fois le problème identifié, il n’y a plus qu’à trouver la solution. Plus facile à dire qu’à faire me diras-tu. Mais comme je suis super sympa, voici quelques pistes pour t’aider. Les 5 points suivants répondent aux 5 questions et difficultés précédentes.

1. Bien connaitre les étapes de développement de ton enfant

S’habiller est une activité complexe pour un jeune enfant. Il doit acquérir de nombreux gestes différents avant de pouvoir maitriser l’habillage. Et les différentes tentatives peuvent très vite en décourager plus d’un.

Et bien avant l’apprentissage, ton jeune enfant peut manifester son désaccord par des pleurs ou cris, lorsque tu tentes de lui enfiler un pull par la tête ou lui faire passer son bras dans la manche. Ton enfant est en pleine étape du mouvement et ne souhaite absolument pas, même quelques secondes, être contraint de rester immobile le temps de l’habillage. Dans ce cas, pourquoi pas le distraire, ou recourir au jeu.

Exemple de ce que tu peux dire ou faire si tu souhaites lui enfiler un col étroit par la tête:

Oh mais je vois un petit trou !

(montrer le trou par lequel la tête passera)

Mais qui peut bien se cacher dedans?

(passer la main au travers, regarder à travers le trou, jouer à coucou à travers le trou)

Un petit garçon ou petite fille peut-être?

Dès que ton enfant est détendu, passer le vêtement par la tête.

Pour un enfant plus grand, en phase d’apprentissage, il est nécessaire de procéder par étape et de ne pas trop lui en demander à la fois. Tu trouveras dans ma rubrique ressources un document t’indiquant les étapes de développement selon l’âge de ton enfant concernant l’habillage. Cela donne une idée de ce que tu peux attendre de ton enfant. Les âges sont bien évidemment approximatifs. Et inutile de paniquer si à tel âge, ton enfant ne sait pas mettre ses chaussures à l’endroit ! L’important est qu’il progresse. Chacun son rythme !

Comment je procède avec mes enfants ?

  • Je saisis toujours l’occasion du « moi tout seul » pour introduire un nouvel apprentissage à mon enfant. La motivation est là, alors go, l’apprentissage sera plus facile.
  • On s’entraine tous les jours, via des activités de vie pratique Montessori (article à venir), déguisement, jeux de poupée à habiller…
  • Et on applique le nouvel apprentissage au moment de l’habillage.
  • Je prévois toujours du temps supplémentaire le matin afin de ne pas faire de pression sur mes enfants. Je les réveille 1 heure avant le départ et nous avons parfois même le temps de jouer ou de lire avant de partir sereinement.
  • On passe à un autre apprentissage, dès que l’apprentissage en cours devient facile.

Un petit exemple d’apprentissage : l’enfilage du blouson.

Faire placer le blouson au sol bien à plat aux pieds de l’enfant, col ou capuche vers lui.

Mettre les bras dans chaque manche.

Hop faire passer par-dessus la tête le manteau.

Et le tour est joué : le blouson est enfilé.

J’ai commencé à proposer cet apprentissage à mon fils lorsqu’il avait 18 mois. L’étape qui a pris le plus de temps était le placement correct du blouson au sol. Au départ, je l’aidais et lui plaçais systématiquement le blouson au sol, afin qu’il mémorise bien la façon de le poser. Combien de fois j’ai eu droit à la capuche au niveau des fesses après l’enfilage. « Ah aujourd’hui on part au Pôle Sud, on a un joli petit pingouin. » On a bien ri !

Parallèlement à cela, j’ai introduit des cartes de nomenclature sur les vêtements et notamment les différentes parties du blouson (capuche, manche, col…) afin de lui introduire le vocabulaire nécessaire.

Vers 2 ans, il n’a plus eu besoin d’aide pour se placer face au blouson au sol. Il savait l’enfiler tout seul. Et quelle fierté, quand il est entré à l’école. L’étape suivante : arriver à fermer le blouson (apprentissage que je n’ai proposé que lorsqu’il s’est senti prêt et à sa demande à savoir à 4 ans : au bout d’une semaine il a su maitriser la technique).

Entre temps il a appris à enfiler ses chaussures, ses chaussettes (pas une mince affaire), son pantalon, son slip…

N’hésite pas à me demander en commentaires, si tu as besoin d’autres exemples concrets ou astuces pour l’aider à s’habiller. Je me ferai un plaisir de te répondre ou carrément de faire un article rien que pour toi.

2. Remplir le réservoir d’amour de ton enfant

Photo de Daria Shevtsova provenant de Pexels

Si ton enfant montre de l’opposition à s’habiller pour chercher à attirer ton attention au moment de l’habillage et sollicite de l’aide alors qu’il a déjà acquis tous les apprentissages, alors peut-être qu’il a besoin de démonstration d’affection de ta part. Afin d’anticiper une éventuelle opposition, n’hésite pas à lui faire plein de câlins dès le réveil. Tu lui fourniras ainsi le carburant dont il a besoin (l’amour), et il sera plus enclin à s’habiller le moment venu. N’hésite pas à lui montrer qu’il peut être fier de ce qu’il sait déjà faire en matière d’habillement ou autre domaine et lui proposer de l’aide avant toute manifestation d’opposition. Tu verras que les oppositions s’estomperont et l’ambiance matinale sera peu à peu changée.

3. Lui apporter une aide visuelle ou verbale

des petits pictogrammes pour mémoriser les différentes étapes

Si ton enfant ne sait pas, par où commencer pour s’habiller, alors il est temps de proposer une aide visuelle, à afficher dans sa chambre, ou pourquoi pas verbale si sa mémoire est plutôt auditive, en inventant une petite chanson.

Nul doute que ces supports l’aideront à mieux s’organiser.

4. Prendre le temps d’écrire ce que tu attends de ton enfant

Photo de Ylanite Koppens provenant de Pexels

Il est important pour un jeune enfant d’avoir des repères stables, car cela le rassure. Alors si tes attentes ne sont pas claires, changent selon ton humeur ou le temps dont tu disposes, ou que sais-je encore, alors cela vaut peut-être la peine de te poser un soir et d’écrire ce que tu attends de ton enfant au moment de l’habillage. Ainsi tes idées seront plus claires et il te sera plus facile de t’y tenir.  

5. Organiser des jeux pour rendre la tâche un peu plus fun ou motivante

Si ton enfant rechigne à s’habiller, parce qu’il est en train de faire sa construction du siècle, alors il est temps de dégainer la carte jeu encore plus fun que la construction qu’il est en train de réaliser.

Tu peux par exemple fabriquer un dé où il sera noté sur chaque face, la façon dont ton enfant devra enfiler le vêtement. On relance le dé, pour chaque vêtement à enfiler. En manque d’inspiration pour fabriquer le dé ? j’ai ce qu’il te faut dans ma rubrique ressources, (il te faudra cependant, auparavant t’inscrire au club des mam’enthousiastes afin d’obtenir le code d’accès à la page).

Tu peux également organiser un jeu de piste pour retrouver les vêtements volés par une mystérieuse fée ou sorcière qui a décidé de jouer un vilain tour à ton enfant. Les vêtements disparaitront à tout jamais s’ils ne sont pas trouvés au bout de x minutes (à toi de déterminer le temps dont tu disposes). Tu verras que la motivation pour s’habiller ne sera plus la même.

Pour finir, voici quelques conseils bien utiles pour des matins sereins :

  • Pense à bien préparer 2 jeux de vêtements la veille. Ton enfant pourra choisir la tenue qu’il préfère le lendemain. On favorise ainsi la prise de décision et l’estime de soi.
  • Proposer des vêtements faciles à enfiler au départ (pantalon à élastique sans bouton, ni fermeture, si ton enfant est encore à l’étape de l’enfilage, vêtements amples, chaussures à scratch, moufles plutôt que des gants…)
  • Plus tu seras sereine, plus tu enverras de bonnes ondes à ton enfant qui a de super antennes pour détecter ton stress même si tu le dissimules (importance du lâcher prise).

N’oublie pas que le temps que tu crois perdre en laissant ton enfant s’habiller seul, est du temps gagné (pas sur le moment, mais sur les semaines ou mois à venir) et de la confiance donnée. Ton enfant aura une bonne estime de lui-même en devenant autonome.

Et si on échangeait à propos de cet article ?

  • Comment se passe le temps d’habillage avec tes enfants ?
  • Quelle difficulté rencontres-tu au moment de l’habillage ?
  • As-tu trouvé des solutions que tu souhaiterais partager, pour faciliter ce temps d’habillage ?

Au plaisir de te lire !

0 commentaire
0

You may also like

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ce site utilise des cookies En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer pour réaliser des statistiques de visites. Accepter En savoir plus